Sponsored Post Learn from the experts: Create a successful blog with our brand new courseThe WordPress.com Blog

WordPress.com is excited to announce our newest offering: a course just for beginning bloggers where you’ll learn everything you need to know about blogging from the most trusted experts in the industry. We have helped millions of blogs get up and running, we know what works, and we want you to to know everything we know. This course provides all the fundamental skills and inspiration you need to get your blog started, an interactive community forum, and content updated annually.

Sidney Lumet : » Le gang Anderson » (1971) … aussi avec Sean Connery

Autrement qu'être Mathesis uni∜ersalis Problema Universale Heidegger/Husserl être/conscience : plan vital-ontologique vs plan spirituel d'immanence CLAVIS UNIVERSALIS HENOSOPHIA PANSOPHIA ενοσοφια μαθεσις

https://m.ok.ru/video/202267429622

du grand Sidney Lumet, comme « The offence » en 1972, mais pas d’amour intellectuel ici : Sean Connery y est simplement un braqueur qui, sorti de prison, recrute une bande pour dévaliser un immeuble dans les quartiers riches de New York. C’est aussi, accessoirement, une bête de sexe

ca se termine mal (pour lui) c’était l’époque des débuts de l’informatique et des enregistrements ( le watergate c’est un an plus tard ) et Lumet  note bien ce changement d’époque. 

Benjamin Grivaux aurait dû voir ce film

View original post

∞-catégories et théorie de l’homotopie

Autrement qu'être Mathesis uni∜ersalis Problema Universale Heidegger/Husserl être/conscience : plan vital-ontologique vs plan spirituel d'immanence CLAVIS UNIVERSALIS HENOSOPHIA PANSOPHIA ενοσοφια μαθεσις

j’avais déjà noté l’importance des travaux de Clark Barwick et Chris Schommer-Pries :

https://anthroposophiephilosophieetscience.wordpress.com/2018/02/25/barwick-schommer-pries-unicity-of-homotopy-theory-of-higher-categories/

ainsi que de ceux de Karol Szumilo :

https://anthroposophiephilosophieetscience.wordpress.com/2018/03/23/le-papier-important-de-karol-szumilo-two-models-for-the-homotopy-theory-of-cocomplete-homotopy-theories/

A Barwick et Schommer-Pries confirment que la théorie des (∞,1)-catégories est la même chose (otherwise known) que la théorie homotopique des théories des l’homotopie (homotopy theory of homotopy theories). Sur la figure 1cidessus , ainsi que dans le rectangle à droite sont mentionnés six « modèles «  de la théorie, qui forment des catégories qui ont une structure de « Quillen model category »: »

Mais sur la figure ci dessus, parmi les six « modèles catégoriques » de la théorie de l’homotopie, on retrouve QCat, CSS, et Segal ( catégorie des catégories de Segal) en double forme : »Enfin, deux catégories des catégories de Segal : Segc
et Segf »

qui sont aussi des exemples d’∞-cosmoi apparaissant dans le papier de Riehl et Verity :

***https://arxiv.org/pdf/1608.05314.pdf

(Paragraphe 1.2.3 page 10)

Il y…

View original post 126 more words

Le forum contemporain des judéo-nazaréens, ceux qui ont écrit le Coran

Diagram categories

The Unapologetic Mathematician

A light post today, as I finish up my packing and get ready to head out tomorrow.

Diagram categories are one of those things that at first blush seem almost trivial, but they turn out to be very useful. In general, we start with some small category $latex mathcal{D}$ that describes the form of a diagram, and then we take the category of functors $latex mathcal{C}^mathcal{D}$ into the category we’re interested in studying.

An easy example is a set — a category with nothing but identity arrows. A functor from a set to $latex mathcal{C}$ just picks out one object of $latex mathcal{C}$ for each element of the set. A little more interesting is the category $latex bulletrightrightarrowsbullet$. This has two objects and two (nontrivial) morphisms. A functor from this category picks out two objects from $latex mathcal{C}$ and two (in general different) parallel arrows from one to the other…

View original post 144 more words

∞-categories seminar

Refonder la théorie des statistiques et probabilités dans le cadre de la théorie des catégories comme cadre de la fondation des mathématiques

Autrement qu'être Mathesis uni∜ersalis Problema Universale Heidegger/Husserl être/conscience : plan vital-ontologique vs plan spirituel d'immanence CLAVIS UNIVERSALIS HENOSOPHIA PANSOPHIA ενοσοφια μαθεσις

Probabilités et statistiques sont une part essentielle des mathématiques appliquées.

Vient de paraître sur le blog Azimut de John Carlos Baez un article sur ce thème , intitulé

« Statistics for category  theorists «  :

https://johncarlosbaez.wordpress.com/2020/06/10/statistics-for-category-theorists/

Le travail de Peter Mc  Cullagh notamment, « What is a statistical model ? », est extrêmement intéressant :

https://projecteuclid.org/euclid.aos/1035844977

Parce qu’il permet de mieux comprendre comment s’insère le travail quotidien dans le développement des mathématiques.

Un modèle statistique est une famille de distributions de probabilités, qui peut être indexée par un paramètre, comme pour une famille exponentielle :

https://en.m.wikipedia.org/wiki/Exponential_family

Qui inclut les distributions les plus connues :

»

Exponential families include many of the most common distributions. Among many others, exponential families includes the following:

View original post 133 more words